Stress au travail, quelques astuces simples pour décompresser

Le stress est un état accompagné de plaintes ou dysfonctionnements physiques, psychologiques ou sociaux, et qui résulte du fait que les individus se sentent inaptes à combler un écart avec les exigences ou les attentes les concernant. Le stress n’est pas une maladie mais une exposition prolongée au stress peut réduire l’efficacité au travail et peut causer des problèmes de santé.

Les causes du stress identifiés sont différents facteurs tels que :
- le contenu et l’organisation du travail (aménagement du temps de travail, degré d’autonomie, adéquation du travail aux capacités des travailleurs, charge de travail, etc.),
- l’environnement de travail (exposition à un comportement abusif, au bruit, à la chaleur, à des substances dangereuses, etc.),
- une mauvaise communication (incertitude quant à ce qui est attendu au travail, perspectives d’emploi, changement à venir…
- ainsi que des facteurs subjectifs (pressions émotionnelles et sociales, impression de ne pouvoir faire face à la situation, perception d’un manque de soutien, etc.).

Quelques signes du stress :
un niveau élevé d’absentéisme ou de rotation du personnel,
- des conflits personnels ou des plaintes fréquentes de la part des travailleurs.

Quelques astuces pour lutter ou prévenir le stress :

1
 Identifier la source du stress
Le stress peut avoir une origine relationnelle ou organisationnelle. Si le plus souvent les victimes du stress au travail se plaignent d'une charge trop lourde, il peut être en fait la conséquence d'un manque de communication ou de reconnaissance de son travail. Il faudra donc effectuer un travail sur soi-même pour arriver à cerner l'origine du mal afin d'y remédier efficacement.

2
 Hiérarchiser les priorités
Le sentiment de stress peut provenir d'une mauvaise organisation de son temps. Hiérarchiser, déléguer et programmer permet d'atténuer le stress face à une situation d'urgence. Lorsque plusieurs problèmes se présentent, il ne faut pas chercher à tout résoudre en même temps, cela ne fait que renforcer la sensation d'être débordé. Sans les mettre de côté ou les oublier, organiser les tâches par ordre de priorité et par degré d'importance permet d'être plus efficace et donc de limiter son stress.

3
 Eviter les raisonnements catastrophistes
Ce qui compte, ce n'est pas l'événement mais l'idée qu'on s'en fait. Il faut savoir prendre du recul. Le docteur Légeron explique que "d'un point de vue comportemental, le stress provoque généralement le combat ou la fuite, c'est ce qu'a montré Henri Laborit dans ses expériences avec menées sur des rats dans le film "Mon Oncle d'Amérique" d'Alain Resnais. Pourtant, on peut aussi exprimer sa colère sans attaquer, en parlant calmement, sans brutalité." On évite ainsi les décharges d'émotions violentes, génératrice de stress. En établissant un contrôle volontaire des effets du stress sur soi, on peut élever son seuil de tolérance individuel. Quoi qu'il en soit, garder confiance en soi et en ses capacités, aborder les choses logiquement et calmement est le meilleur moyen de dénouer des situations complexes sans se mettre dans des états d'anxiété intense.

4
 Pratiquer les techniques de relaxation
Elles peuvent être diverses : respiration contrôlée, yoga, méditation, sophrologie… Ces techniques visent à soulager les angoisses et les maladies psychosomatiques. On peut, par exemple, prendre l'habitude de faire un exercice de respiration abdominale pendant 5 à 10 minutes tous les jours. A un niveau plus avancé, des cours de méditation ou de sophrologie peuvent aider à extérioriser les tensions nerveuses. Plus simple mais très efficace chez certaines personnes, écouter quinze minutes d'une musique relaxante lors de la coupure de midi ou en rentrant chez soi après sa journée de travail. Il suffit alors de s'asseoir et ne rien faire d'autre qu'apprécier le morceau de musique.

5
 Adopter une bonne hygiène de vie
Au jour le jour, on peut se prémunir contre le stress en adoptant une bonne hygiène de vie : faire du sport, bien manger, dormir suffisamment... De bonnes habitudes, qui, sur le long terme, renforceront vos défenses face au stress. Il est évidemment déconseillé de fumer ou de boire excessivement. Enfin, et c'est peut-être le plus important, le docteur Légeron conseille de cultiver les émotions positives en vivant de bons moments, en riant et en s'entourant socialement. Avoir des activités extérieures permet de partager son investissement émotionnel et donc de contrebalancer l'importance des événements générateurs de stress. Une remise en équilibre des enjeux toute bénéfique.

Aucun commentaire

Bonjour,

Nous vous remercions de vous être intéressés par notre artcile et nous vous invitons à laisser votre commentaire.

KENTIA HOLDING sarl

Pages vues le mois dernier

Fourni par Blogger.