Faut-il investir dans le capital humain ?


Il est courant d'admettre que l'investissement effectué dans les infrastructures aura un avantage sur le développement d'entreprise. Mais au sein des entreprises, la question se pose moins en ce qui concerne les investissements effectués dans le capital humain.  Les quelques conseils qui vont suivre vous apportent un regard éclairé sur la place primordiale des ressources humaines.

Investir dans le  capital humain : des résultats à court et à long terme

Le capital humain, c'est l'ensemble des compétences qui œuvrent au sein d'une entreprise et qui lui permet d'atteindre les objectifs fixés. Il s'agit des qualifications directement liées à une fonction (hard skills), mais aussi les qualités annexes qui permettent de mettre en valeur cette capacité de base, à l'exemple de la capacité d'adaptation, de la proactivité, du sens du contact…  (soft skills).

L'investissement dans le capital humain consiste généralement en une formation pour gagner des points de compétence qui seront réinvestis sous la forme d'une meilleure productivité ou d'une qualité de travail accrue. Pour le secteur productif, le résultat se constate à court terme. Pour les métiers hors production, les avantages d'une formation s'apprécient sur le long terme.

 Le capital humain : garantir la pérennité

Un employé qui n'a pas la sécurité de l'emploi ne s'investit pas à fond dans sa mission. Et les éventuelles lacunes qui l'empêchent de mener à bien son travail sont des facteurs de déstabilisation interne. Il est souvent préférable d'offrir une formation pour améliorer les compétences, plutôt que le recrutement d'un nouvel élément. Un turnover (taux de remplacement des salariés) est un indicateur clair du défaut de gestion des ressources humaines. Puisque le recrutement a déjà nécessité beaucoup de temps et d'argent, le mieux est de déterminer les différents points à améliorer au niveau de l'équipe en place. Un bilan des compétences peut être nécessaire pour identifier différentes aptitudes à développer. Le recrutement devrait en premier lieu être un processus pour acquérir une nouvelle expertise.

Dans la gestion des ressources humaines, les activités d'incentives complètent idéalement les programmes de formation. À travers des activités ludiques, des teams buildings ou encore des séminaires, la cohésion entre les salariés et les cadres dirigeants est renforcée. C'est également une manière indirecte d'analyser les éventuels problèmes de communication et de repérer les soft skills qui ne se sont pas dévoilées dans les murs de l'entreprise.



Aucun commentaire

Bonjour,

Nous vous remercions de vous être intéressés par notre artcile et nous vous invitons à laisser votre commentaire.

KENTIA HOLDING sarl

Pages vues le mois dernier

Fourni par Blogger.